"Dès lors que vous aurez gouté au vol, vous marcherez à jamais sur terre les yeux levée vers le ciel." Léonard de Vinci


Syndiquez ce blog

PFA, Camp d'entraînement à Donaueschingen en Allemagne


Vous avez certainement déjà entendu l'abbréviation "PFA" une fois en ayant une vague idée de ce que cela signifie. J'en avais aucune idée jusqu'à quelques mois en arrière lorsque j'ai appris de mes collègues Murielle et Christophe qui faisaient justement partie de ce groupe, qu'il s'agissait de vol de précision et plus précisément de la "Precision Flying Association". Ces mots m'ont tenté et j'ai décidé de participer cette année aux activités organisées par ce groupe.

Si vous voulez savoir pourquoi ce cockpit est étrangement décoré et vous faire une idée plus précise de ce qui se cache derrière cette abbréviation, je vous invite à lire ce récit consacré au camp d'entraînement au vol de précision. Vous accéderez également au diaporama de ce vol en cliquant sur la photo ci-dessus.

[Suite:]

Introduction

La "Precision Flying Association" est une association chapeauté par l'Aéro-club de Suisse qui organise chaque année plusieurs manifestations dans le cadre du vol de précision au niveau du vol moteur, la plus importante étant celle des championnats suisses.
La compétition comporte 3 épreuves qui peuvent être effectuées soit en solo, soit en équipage de 2 personnes. Je vais uniquement vous parler de mon expérience vécue en équipage pour la simple et bonne raison que c'est mon seul point de vue! Les conditions de participation sont simples car seul le pilote doit posséder une licence de pilote privé sur avion (PPL-A), c'est tout!

Epreuves

Pour des informations complètes à ce sujet, vous pouvez consulter le réglement du concours.

- La première épreuve consiste à planifier précisément un vol (caps et temps) entre plusieurs points de virage donnés avec des conditions de vent prédéfinis.

- La seconde épreuve consiste à effectuer ce vol de navigation qui peut durer jusqu'à 90 minutes, en survolant ces points de virage à une heure donnée tout en reconnaissant au sol des photos reçues avant le décollage ainsi que divers signes placées au hasard le long du parcours.

- La troisième et dernière épreuve comporte 4 atterrissages de précision dont 2 en conditions normales et 2 avec les gaz au ralentis. La configuration est au choix du pilote, les glissades sont bien évidemment possibles quant aux portes, il est interdit de les utiliser comme aérofrein ...

Camp d'entraînement

Par curiosité et surtout par intérêt, j'ai décidé de participer avec Murielle cette année aux championnats suisses. Nous avons tout d'abord cherché un avion adapté et c'est bien entendu à Gruyère que nous en avons trouvé un, le Cessna 150 HB-CVZ. Ainsi le 1er mai, nous avons chargé le "Victor Zulu" et sommes partis de Gruyère en matinée en direction de Donaueschingen en slalomant entre les nuages et les quelques averses pour participer au camp d'entraînement!

Ce camp d'une durée de 3 jours est destiné à préparer les candidats aux championnats suisses à l'aide de 3 parcours de navigation de difficulté croissante, heureusement car je n'ai qu'une vague idée de ce qui peut nous attendre contrairement à Murielle qui a plus d'expérience; elle s'est déjà hissée à la troisième place des championnats suisses il y a 3 ans!

Une fois nos baggages déposés à l'hôtel de l'aérodrome, nous avons assisté au briefing d'ouverture aux côtés d'une vingtaine d'équipages présents soit 17 avions. Divers éléments relatifs au déroulement de la journée, à la sécurité des vols (volte, procédures radio, ...) ainsi qu'au premier parcours ont été évoqués. Par la suite, chaque équipage passe par l'étape de planification du vol. En tant qu'équipage numéro 13, nous avons un peu de temps libre pour aller chercher un "Brötschen" et un demi-litre d'eau avant de faire travailler nos méninges!

Entraînement à la précision ... au sol

Retour ensuite dans la salle de théorie pour débuter la planification du vol. Nous reçevons 2 exemplaires de cartes à l'échelle 1:200'000 de la région sur lesquelles les points de virages sont entourés au crayon, sur l'une d'elles les points sont même marqué par un trou d'épingle, précis! Nous avons 30 minutes réglementaires pour calculer les différents caps et temps entre les points de virages en fonction du vent indiqué. Il faut être précis car chaque erreure sera pénalisé par des points et le but final entre les 3 épreuves est de récolter le moins de points de pénalité (planificaton: pour le cap, on compte 1 point de pénalité pour chaque degré à partir d'une erreure de 2°, pour le temps on compte 1 point de pénalité pour chaque seconde à partir d'une erreure de 5 sec) ... si on commence par les collectionner durant la préparation, on est plutôt mal!

Après une dizaine de minutes la préparation est terminée, il faut dire qu'on a plutôt l'habitude de travailler ensemble mais on recontrôle encore pour être sûr, d'autant plus que nous ne pourrons rendre la feuille qu'après 20 minutes depuis le début de l'épreuve au plus tôt. Nous profitons d'examiner et de couper les 8 photos qu'il faudra découvrir sur le trajet plus tard en vol. Le but consiste à essayer de les placer sur la carte durant la préparation au sol de manière à pouvoir les confirmer une fois en vol. Certaines semblent évidentes comme un raccord d'autoroute ou un mat d'éolienne, d'autres le sont moins comme une gravière en lisière de forêt, une portion de forêt clairsemée avec une route, ...

Les 20 premières minutes sont écoulées et nous rendons les données, advienne que pourra! En échange, nous reçevons les données correctes et pouvons préparer les cartes pour le vol. Le facteur temps est décisif et il faut en tenir compte précisément. Ainsi pour ce premier parcours, il faudra mettre plein gaz sur la piste à 15h00:00, survoler le point de départ à 15:10:00, etc jusqu'au dernier point, le septième à 15:49:58. Il faudra contrôler périodiquement notre avancement et c'est à l'aide de réglettes graduées correspondantes à des vitesses allant de 50 à 80 kts par incréments de 0.5 kts que nous marquons toutes les 30 secondes le long du trajet.
Après 30 minutes, les cartes sont prêtes avec les caps et les temps. Nous avons également trouvé des points marquants qui nous serviront de points de repères et la plupart des photos sont déjà placées, il nous faudra encore les confirmer en vol. Assez de préparation pour la journée, allons voler!

Pages: 1 2

Commentaires:

Commentaire de: Olivier Guignard [Visiteur]
Bravo Alain, je me rejouis de te voir à Lommis.

J'ai beaucoup envie de persuader le comité de la PFA de lancer la SM 2009 dans la Romandie (Yverdon, Lausanne?)

Comme je vis comme Fossil d'Aviation dans la Vallée de Joux j'inviterai les Pilotes et Assistants pour un Apéro chez moi, Vendredi Soir, Par exemple.

A voir!

Olivier Guignard
Bioux-Dessus 1
1346 Les Bioux

Permalien 22.05.08 @ 21:02

Les commentaires sont fermés pour cet article.