11.04.10

Permalink 00:15:39, Catégories: Clin d'oeil, 0 mots   French (FR)

Vous rêvez d'un chalet original ?

Permalien

21.03.07

Permalink 00:32:18, Catégories: Vol à moteur, Clin d'oeil, 201 mots   French (FR)

La curiosité est un vilain défaut...

Le 21 janvier 1942 sur le front russe. Alors qu'un combat acharné oppose son escadrille aux chasseurs allemands et qu'il a vu la majorité de ses amis tomber en flammes, l'avion du lieutenant Kuznetov, 23 ans, est soudain secoué par l'impact de plusieurs obus. Une épaisse fumée envahit son cockpit. Trop bas pour sauter en parachute, il réussit à poser son avion et à fuir se cacher dans les taillis, de peur qu'il n'explose. Soudain un bruit de moteur au-dessus de lui. Un Messerschmitt-109 atterrit à son tour et s'immobilise à quelques dizaines de mètres de lui. Arme au poing, le pilote allemand se dirige vers la carcasse en feu du Sturmovik. Alors que celui qui l'a abattu poursuit son inspection, le jeune lieutenant est pris d'une inspiration subite. Sans trop réfléchir, il court vers le Messerschmitt dont le moteur tourne au ralenti, saute dans le cockpit et s'envole vers sa base laissant le pilote allemand médusé puis furibond à plus de 100 km derrière les lignes russes... Voulait-il s'assurer que son adversaire n'était pas une de ces femmes pilotes russes dont les exploits commençaient à agacer prodi-gieusement les allemands ou cherchait-il à ramener un souvenir de sa victoire ? - Nul ne le sait !
Permalien

01.03.07

Permalink 20:34:46, Catégories: Clin d'oeil, 62 mots   French (FR)

Kiss landing

Sur la dernière photo, le cygne s'est retourné vers le photographe, comme pour lui demander: "Ca va, j'étais bien là ?...".

Découvrez d'autres photos d'une grande beauté sur ce site remarquable, que je vous recommande également pour les textes que l'auteur, employé à l'aéroport de Cointrin, édite au fur et à mesure de son inspiration et de ses états d'âme.

Permalien

30.01.07

Permalink 21:48:54, Catégories: Clin d'oeil, 121 mots   French (FR)

Envie pressante coûteuse...

Les autorités militaires de la base de Ramstein en Allemagne ont dû s'expliquer après la mésaventure survenue à un pilote en septembre 1993 et révélée par le bulletin des Forces armées. Le colonel Don Snelgrove patrouillait dans son F-16 au-dessus du Nord de l'Irak. Pris d'une envie pressante, il doit redresser son siège pour utiliser le sac contenant l'éponge déshydratée qui recueille l'urine. Ce faisant, la boucle de sa ceinture se bloque dans le manche latéral. Son avion plonge dans une vrille de plus de 10'000 m. Don Selgrove s'éjecte à 600 m du sol. Pour ne plus perdre de F-16 à 12 millions de dollars, la procédure "pipi" a été modifiée depuis.

Permalien

12.01.07

Permalink 23:02:41, Catégories: Clin d'oeil, 10 mots   French (FR)

L'hôtesse se lâche...

ou comment mettre de bonne humeur ses passagers (vidéo)

Permalien

10.01.07

Permalink 18:40:14, Catégories: Clin d'oeil, 345 mots   French (FR)

Le tour de piste en spitfire de Margaret....

"Une anecdote est liée au Squadron 350, regroupant au sein de la RAF les pilotes belges libres, avec la situation subie par Margaret Horton, l'héroïne d'un exploit d'anthologie à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les Merlin des Spitfîre donnaient alors pas mal de fil à retordre aux mécaniciens. Aussi de curieuses pratiques s'étaient instaurées afin de lester les empennages lors des essais moteur: un aide-mécanicien se mettait à califourchon sur le fuselage devant la dérive. Oui, oui, c'est sérieux ! Et l'habitude fut prise, au 350 comme ailleurs, de «taxier» ainsi les avions de leurs parkings ou hangars à la zone d'alerte pour éviter de les mettre en pylône sur des aires de roulement rudimentaires et souvent truffées de trous de bombes. Ce qui devait arriver arriva et, j'insiste, ce n'est pas du délire de narrateur: le 9 février 1945 - en pleine conférence de Yalta! - le caporal Margaret Horton, aide-mécanicien féminin (une WAAF avec du cambouis sur sa frimousse), fit un tour de piste à l'arrière d'un Spitfire venant de décoller de la base de Hibalston !
- Le Flying Officer Cox, recevant l'ordre de décollage immédiat pendant son «taxi», avait mis les gaz par réflexe. La pauvre Margaret dut se résoudre à s'agripper vaillamment à l'empennage. Comme beaucoup d'Anglaises, elle devait pratiquer l'équitation pour ne pas se faire désarçonner en vol ou à l'atterrissage. Bien sûr, elle s'était mise à hurler dès la mise de gaz. Cox réalisa sa distraction une fois en l'air lorsque, dans son rétroviseur, il découvrit avec stupeur le postérieur de sa mécanote collé à sa dérive, explication instantanée d'un centrage inhabituel. Après un tour de piste réduit et précautionneux, il mit un terme à ce «scramble» inopiné par un atterrissage sur des «eggs». Il n'y eut pas d'oeufs brouillés mais l'histoire ne dit pas le nombre de tournées de bière qu'a dû payer l'étourdi !" - B.B.

(Source: Aviasport de décembre 2003 + internet)

Permalien

:: Page suivante >>

Rechercher

Catégories


Syndiquez ce blog XML

What is RSS?

powered by
b2evolution