Catégories

Syndiquez ce blog

Sortie en Corse - 3 et 4 juin 2006

Samedi 3 juin, rendez-vous à 08h00 à l'aérodrome pour 3 des 4 équipages inscrits à cette sortie de la Pentecôte. Didier et Chantal (Dubreuil) ayant bravé le mauvais temps du vendredi, nous les rejoindrons donc sur place.

Briefing, préparation des machines, douane, plans de vols sans oublier les gilets de sauvetage et pour certains le "pipi de la peur", c'est vers 10h00 que le CVZ avec à son bord Jean-Luc Cornaz et son épouse s'envolent à destination de Cannes. Même itinéraire pour le PAT avec pour équipage Jean-Paul Savary, Patrice Bise et Dédé. Halte qui permettra à Jean-Luc d'éponger la soif du Cessna et au Piper de changer de pilote. Une fois les formalités remplies et les gilets attachés, tout ce petite monde s'envole pour Calvi.

[Suite:]

Le PNT, piloté par Louis-José Touron, Pascal Mauron et leurs amies Elise et Véronique complète l'expédition. Nous avions décidé de rejoindre Calvi sans escale. D'après nos calculs notre temps de vol devrait être de 02h10. Louis-José a déposé un plan de vol avec une route survolant la vallée du Rhône car nous étions pas certains de pouvoir suivre la devise de Dédé qui dit que le moyen le plus simple de relier le point A au point B, c'est d'aller tout droit.

Après 02h20 de vol avec une météo et des paysages magnifiques, le turbo Arrow est au parking de l'aéroport Sainte-Catherine de Calvi. A voir les avions immatriculés en Suisse, nous n'étions pas les seuls à avoir eu l'idée d'aller chercher un peu de soleil.
Petit rafraîchissement et taxi pour l'office du tourisme de Calvi dans le but de réserver des chambres d'hôtel. Comme nous sommes les premiers sur place c'est à nous qu'incombe cette tâche qui ne s'avérera pas si facile car il nous aura fallu au moins contacter 10 hôtels pour que tout le monde puisse dormir sous toit. Les autres équipages ainsi que les époux Dubreuil nous rejoignent et nous passons l'après-midi à flâner entre les terrasses du port et les ruelles de la citadelle.

Le soir, souper dans un restaurant typique de la citadelle dont le patron est une vieille connaissance de Patrice qui est lui-même un habitué de la Corse. Excellente adresse ou nous avons pu déguster des mets locaux.

Le dimanche matin au petit déjeuner, après discussions et consultation de la météo, nous prenons la décision de rentrer en fin d'après-midi. Didier sera le seul à prolonger son séjour jusqu'à lundi. L'équipage du PAT se décide pour un tour de l'île qui passe par Corte, Ajaccio, Bonifacio. Les autres préfèrent la place et le farniente, activités tout aussi agréable vu les températures auxquelles nous étions habitués en Suisse.

Rendez-vous à 15h30 à l'aéroport pour les formalités de départ. La météo annoncée est excellente à part quelques orages qui ne devraient pas se situer directement sur notre route. J'ai déposé un plan de vol à destination de la Blécherette en passant par la route Napoléon. Superbe vol sans histoire mais avec un bon vent de face qui rallonge notre vol de 40 minutes par rapport à l'aller. Douane à Lausanne où nous posons juste derrière le CVZ.

Retour ensuite vers Gruyères où nous constatons que la bise n'a pas faibli et la température pas (encore…) augmentée. Le PAT a été le dernier à rejoindre LSGT après une escale à Genève.

Nous avons tous passé un superbe week-end sur cette magnifique île qu'est la Corse. Expérience à renouveler.

Pascal Mauron


Une anecdote rapportée par Didier : " un matin je sors avec mon "Yorkmouth" qui adore transporter des bâtons. Je croise un corse qui me sourit et me dit " c'est un travailleur ce chien !!! ".
Photo de droite, son vol de retour le lundi après-midi était un peu "chargé" par endroit...

Commentaires:

Commentaire de: Jean-Paul Savary [Visiteur]
Ce voyage constituait pour moi le premier vol sur mer en tant que pilote, voire à bord d'un avion de ce type. MERLU et autre OMARD reflétaient jusqu'ici dans mon esprit des mots magiques issus de récits des camarades du club qui avaient à maintes reprises vécu une telle "aventure". Grâce à cette sortie, j'ai pu franchir une nouvelle étape dans mon expérience de pilote et enrichir ma mémoire d'un souvenir supplémentaire, celui d'un merveilleux week-end passé avec une équipe sympa. C'est par le biais de telles expériences que l'on peut apprécier à sa juste valeur le terme connu en aviation de "l'usage du privilège" d'une licence de pilote privé..! Que ceux qui hésitent encore à s'inscrire aux sorties organisées par le GVM admirent les merveilleuses photos prises par Pascal pour se convaincre qu'ils ratent chaque fois quelque chose. Merci Pascal pour le compte-rendu de la sortie.
Permalien 14.08.06 @ 23:16
Commentaire de: JCP [Visiteur] · http://surlezinc.blogs.com/jcp
Splendide choix de photos ! Tout Calvi y est. C'est beau. Puisse ce reportage inciter les hésitants à faire de telles escapades !
Permalien 16.08.06 @ 10:59

Les commentaires sont fermés pour cet article.